Jean-François Bernier

Construction, Services

Capitale-Nationale

Techni-Arp effectue des travaux d’arpentage de construction à travers l’ensemble du Québec, en plus de mener des projets en Ontario, au Labrador et au Nunavut. L’expansion géographique, la croissance de l’équipe de même que la clientèle en constante progression de Techni-Arp résultent de la détermination du propriétaire, Jean-François Bernier. Grâce à sa résilience instinctive, il a toujours su vaincre les obstacles. Sa philosophie : quand on est passionné par ce que l’on fait, rien ne peut nous arrêter !

Partager sur les médias sociaux

Partager sur les médias sociaux

Les prémices...

Critère #1 : travailler dehors

Lorsque Jean-François Bernier s’est inscrit en technique d’arpentage et topographie, son objectif premier était de pouvoir un jour travailler au grand air. Il ne se doutait pas qu’une florissante carrière de gestion l’attendait et finirait par grandement le stimuler… dans les bureaux !

 

Jean-François a passé une partie de son
enfance et de son adolescence dans
la nature, sur la ferme de son grandpère.
Pour lui, impossible de s’enfermer
à longueur de journée ! L’arpentage
s’avérait donc un choix de carrière
judicieux, qui lui permettrait également
d’exercer des tâches enrichissantes et
de bénéficier de perspectives d’emploi
intéressantes.

 

J’avais une certaine
facilité en sciences
et en mathématiques.
En arpentage, je pouvais
profiter du meilleur des
deux mondes : travailler
à l’extérieur, en plus
d’exploiter mon côté
plus intellectuel.

 

Grand air

 

 

En 1994, après avoir complété sa
formation, Jean-François applique sur
un poste au ministère des Ressources
naturelles. Il sera sélectionné,
mais refusera aussitôt.

Je ne me voyais
pas exécuter des tâches
à l’intérieur d’un
cadre bien précis.
Je souhaitais exercer
une profession qui
me captiverait,
qui collerait davantage
à mon profil créatif
et visionnaire.

Jean-François devient alors le directeur
d’un bureau privé d’arpenteurs à Québec.
Sentant l’appel du travail autonome,
il démarre sa propre entreprise en l’an
2000, tout en conservant son boulot
comme salarié. Il consacre ainsi maints
efforts à déployer son sideline les soirs
et les fins de semaine, et obtient plusieurs
contrats de mise en plan. Il engage son
cousin Maxime comme premier employé
et lui apprend les rudiments du métier
d’arpenteur.

En parallèle, il développe, en tandem
avec son patron, l’arpentage de
construction sur des chantiers à
la Baie James.

J’ai vraiment adoré
toucher à ce volet-là.
En même temps,
je tripais aussi
à travailler à
mon compte.

 

Passion

 

 

Quatre ans plus tard, il décide de marier
les deux univers qui le passionnent.
Il quitte définitivement son emploi pour
se consacrer entièrement à sa compagnie.
L’arpentage de construction devient
son créneau : Techni-Arp est née.

Croire en soi :

L’élan pour continuer

image

Vision

Jean-François effectue les opérations de
sa nouvelle entreprise à même son soussol.
Pour ce faire, il se dote d’équipements
modestes : un fax, un téléphone et un petit
bureau. Il doit également composer avec
une baisse de salaire. Qu’à cela ne tienne : il
ressent une grande fierté à l’effet de pouvoir
développer ses techniques et outils.

Je réalisais
que travailler pour
moi-même, c’est vraiment
ça que j’avais le goût
de faire.

À ce moment, peu de gens de son
entourage l’encouragent à voler de
ses propres ailes. Aucun membre de sa
famille n’est entrepreneur, mis à part
sa mère qui a fait carrière à son compte
dans le domaine de la coiffure.

Je ne me suis pas
inspiré d’un mentor ou
d’un coach. J’ai monté
l’entreprise de A à Z,
avec la conviction que
lorsque l’on aime ce
que l’on fait, tout
est possible.

Critère #2 :

faire les choses pour les bonnes raisons

image

Cependant, trois mois après le démarrage
de Techni-Arp, une embûche de taille se
dresse sur son passage.

« Sept heures du matin, on cogne à ma
porte. Ma femme est en pyjama, notre
bébé dans les bras. Un policier et un
informaticien me tendent une lettre
d’un huissier. »

En consultant le papier, il comprend que
son ex-employeur le poursuit. Ce dernier
a convaincu un juge que Jean-François
utilise les connaissances, les procédures
et les logiciels de son ancien bureau
pour démarrer sa nouvelle entreprise.
Il lui reproche également de lui avoir
volé des clients.

Ça coûtait 150 000 $
régler le problème,
je ne les avais pas
dans mon compte.

Malgré tout, il demeure convaincu d’avoir
agi en toute honnêteté face à son ancien
employeur, qui vraisemblablement, craint la
compétition que génère Techni-Arp dans le
marché de l’arpentage de construction.

Jean-François choisit donc de ne pas baisser
les bras et d’engager un avocat, malgré
les frais onéreux à encourir. Il contacte
également ses clients un par un, lesquels
acceptent tous de signer une lettre prouvant
qu’ils ont joint Techni-Arp de leur propre
chef. L’un d’eux lui propose même de
témoigner en sa faveur lors du procès.

 

Persévérer

 

 

La personne qui m’avait
remplacé à mon ancien
emploi ne leur offrait
pas un service équivalent
au mien. Des clients, ça
n’appartient à personne.
Ce sont eux qui décident
avec qui ils veulent
faire affaire.

Après trois ans à avoir une épée de Damoclès
au-dessus de la tête, le jour du procès arrive
enfin. L’avocat de Jean-François demeure
confiant : son client a toujours agi dans les
règles de l’art. En fin du compte, 20 minutes
avant le procès, l’ex-patron de Jean-François
lui propose de régler la problématique
hors cour.

Finalement,
tout cela s’est
terminé à l’amiable,
sans procès.

Ce dénouement envoie un signal bien clair
au nouvel entrepreneur : des épreuves, il y
en aura d’autres, et l’abandon ne sera jamais
une option.

Que l’aventure commence !

image

Projets

À l’été 2005, le père d’un bon ami de Jean-François, qui dirige une compagnie d’excavation, obtient le contrat de revitalisation des berges de la rivière Saint-Charles.

 

Il engage Techni-Arp afin de
mener le travail d’arpentage.

Mon cousin et moi,
on en avait déjà plein
les bras. Il fallait
que j’embauche !

Ainsi, il sollicite Marc-André, qui rejoindra
les rangs de l’entreprise avec sa copine.
Pour offrir suffisamment d’espace à cette
nouvelle équipe qui, d’ailleurs, ne cessera de
croître au fil des années, Techni-Arp quitte
le sous-sol de Jean-François. Ce dernier loue
un local plus vaste pour mener les opérations
de la compagnie et accueillir un nombre
grandissant de contrats.

 

Une opportunité
dans la métropole

En 2006, le plus gros bureau d’arpenteurs
au Québec, situé à Montréal, fait faillite.
Vingt-cinq personnes cherchent alors
un nouveau boulot. Jean-François saisit
l’occasion et engage huit employés,
renfloue ses équipements et achète
plusieurs camions.

J’étais un peu craintif
à l’époque, mais avec
du recul, si c’était
à refaire, je les
aurais tous engagés
sur-le-champ.

Il rattrape le temps perdu et fait le grand
saut quatre ans plus tard en ouvrant un
bureau à Montréal. En seulement trois ans,
il double son chiffre d’affaires.

 

 

image

Entre l’arbre et l’écorce

À travers les années, Techni-Arp
collectionne de nombreux succès.

Jean-François regrette d’ailleurs bien peu
de décisions et de risques qu’il a choisi de
prendre. Son expérience comme distributeur
d’équipements y fait cependant exception.

« En 2010, j’ai été approché dans un
congrès à Las Vegas. Un représentant
d’une marque d’arpentage cherchait un
dealer pour vendre leur nouveau produit au
Québec. L’équipement était installé sur des
machineries lourdes telles que niveleuses,
pelles mécaniques ou bulldozer.
Ça semblait très bien. »

Il décide donc de se lancer dans cette
aventure et devient le distributeur de ce
produit pour l’ensemble de la province.
Ainsi, ses clients peuvent profiter de la
nouvelle branche de vente d’équipements
de Techni-Arp. Malheureusement, les choses
tournent rapidement très mal.

Je me rends compte que
finalement, l’équipement
ne va pas bien du tout.
Les clients m’appelaient
aux deux jours :
Jean-François, ça ne
marche plus, ça prend
l’eau, c’est planté.

Cette mauvaise expérience dure un an.
Jean-François cumule les nuits d’insomnie.
Il prend conscience qu’il ne contrôle pas le
produit, alors qu’il exerce un grand pouvoir
sur le service qu’il offre chez Techni-Arp.

« J’étais tributaire de la qualité du matériel
que je commercialisais. Au fil du temps,
je ne croyais plus du tout au produit, et je
ne pouvais plus endosser quelque chose en
quoi je n’ai pas confiance. »

Il met donc fin à la vente d’équipements
et se concentre à 100 % sur le service
impeccable qu’il propose à sa clientèle
depuis des années. Pour lui, leur satisfaction
demeure primordiale.

 

 

Tomber pour mieux se relever

Jean-François a traversé bon nombre
d’épreuves à travers le temps. Mais comme
il est un fonceur, il ne recule devant rien!
C’est pourquoi Techni-Arp connaîtra, au fil
du temps, une impressionnante ascension.
En 2012, l’entrepreneur achète une bâtisse de
3000 pieds carrés à Québec pour accueillir
son équipe. La compagnie déménage 10 ans
plus tard dans un bâtiment voisin, afin de
bénéficier d’un espace de 4500 pieds carrés.

Je suis parti de rien.
Aujourd’hui, ce sont
plus de 850 projets qui
sont menés par Techni-Arp
chaque année, dispensés
par 80 employés. Mon
chiffre d’affaires est
passé de 0 $ à 10 M $.
J’en suis bien fier !

fierté

image

Vision et valeurs...

Le « standing », aucune importance !

image

Si Jean-François vous envoie un courriel, vous constaterez que sa signature électronique ne comporte que son nom, le nom de son entreprise, et ses coordonnées.

Président, directeur général, propriétaire ?
Aucune idée, son statut n’y est pas indiqué !

L’autre jour,
je me suis présenté
comme estimateur des
travaux auprès d’une
dame, car c’est cette
fonction qui répondait
à son besoin. Pour moi,
le titre n’a vraiment
aucune importance.

Cette humilité transparaît grandement dans son attitude. Humain,
accessible et sympathique, Jean-François ouvre toujours sa porte
à ses employés et à sa clientèle pour accueillir leurs commentaires
et préoccupations.

Si un client se
fâche, je reste calme.
Je démontre de
l’empathie, j’essaye de
le comprendre, ça m’aide
à trouver des solutions.
Ensuite, je m’assure que
l’on met tout en place
pour améliorer
les processus.

C’est de cette façon que Techni-Arp agit
auprès de ses 1300 clients, avec lesquels
Jean-François sait établir d’excellentes
relations. D’ailleurs, Yves, l’un de ses tout
premiers clients, a recommandé son petitfils
afin qu’il joigne les rangs de l’entreprise
comme arpenteur. Il savait qu’il s’agissait
d’une compagnie qui traite bien les gens.

 

Christian Borderon
Nunavik, Katinniq

 

Frédéric Brien

 

Le jeune cherchait
une job, je l’ai embauché
et il est super bon !
Je suis très content
qu’il soit avec nous.

 

Aimer ce que l’on fait

image

Confiance

 

Pour Jean-François, il est inconcevable de
choisir une profession seulement pour des
raisons de salaire ou de taux de placement.
Ce fut malheureusement le cas d’un ancien
employé, qui en 2015, décide de faire
équipe avec Jean-François pour l’achat
d’une compagnie indépendante au Saguenay.
Pour ce faire, le nouvel associé emprunte
beaucoup d’argent sur sa propre maison
et puise même dans ses REER, ce qui le
rend très anxieux. Croyant devenir riche
rapidement, il revend ses parts à
Jean-François au bout de seulement
quelques mois.

Moi, je le sais qu’on
ne fait pas d’argent les
premières années quand
on se lance en affaires.
Il faut faire les choses
pour les bonnes raisons,
et ces raisons, c’est la
passion et le plaisir
au travail.

Père de famille, Jean-François inculque
d’ailleurs ces valeurs à ses deux filles.

Ce n’est pas juste
en business, c’est
dans n’importe quoi !
Tu aimes la musique ?
Si tu fournis des
efforts, tu sauras
jouer des sonates de
Beethoven. Si ton but
est de devenir célèbre
comme Elton John, là,
tu pourrais vivre de
sérieuses déceptions.

 

 

Aider les jeunes dans le besoin

Jean-François siège comme président
du conseil d’établissement du centre de
formation professionnelle de Neufchâtel. Via
cette implication, il vient en aide à des jeunes
afin qu’ils puissent obtenir leur diplôme en
arpentage.

« On a réalisé que beaucoup d’élèves
abandonnaient leurs cours. Parfois, c’était
simplement parce qu’ils n’avaient pas
d’argent pour payer leur formation ou pour
mettre de l’essence dans leur voiture. Je
me disais : c’est certain qu’on peut trouver
des solutions et faire la différence pour ces jeunes-là ! »

Ainsi, Jean-François a l’idée de créer une
fondation pour donner un coup de pouce
financier aux élèves. En organisant des
activités telles que des soupers spaghettis et
des lavothons, près de 10 000 $ sont amassés
chaque année et soutiennent concrètement
les jeunes dans le besoin.

Une ancienne élève est d’ailleurs retournée
voir la fondation quelques années après avoir
reçu de l’aide. Elle lui a signifié que son appui
lui a permis d’obtenir son diplôme, d’avoir un
bon emploi, une maison et une famille.

« Elle a dit : jamais je ne vais oublier ce que
vous avez fait pour moi! Elle a même
remis 500 $ à la fondation afin
de pouvoir aider d’autres
jeunes dans le besoin. »

Je me considère comme quelqu’un de choyé dans la société. C’est important pour moi d’offrir de mon temps et de mettre mes idées à contribution !

 

Partage

image

Une esquisse de l’avenir...

S’engager à 100%

 

Conseils de pro

Pour obtenir du succès, il faut prendre un certain
nombre de risques et déployer beaucoup d’efforts.

 

C’est cette philosophie qui a mené
Jean-François à récolter des contrats d’une
grande ampleur, comme l’arpentage du
pont Champlain. Quand il a accepté de
diriger le projet, il n’avait pas encore la
ressource pour concrétiser le travail. Il a dû
engager une nouvelle personne pour livrer
ce chantier d’envergure.

« C’était un risque à prendre, mais on a
relevé le défi haut la main. Maintenant,
ça nous procure une belle carte de visite.
Les gens se disent : wow, il a fait le pont
Champlain, il a de l’expérience. »

Ralentir, est-ce une option pour
Jean-François ? À moins d’être en fin
de carrière, absolument pas !

Je crois qu’en
affaires, tu as deux
vitesses. Si tu restes
sur le cruise control,
malheureusement, tu vas
te faire dépasser.

De plus, selon lui, les efforts
portent toujours fruit.

Des fois, tu
n’avanceras pas, mais
tu vas fournir tellement
d’efforts, qu’au moins,
tu ne reculeras pas.

C’est avec cette fougue et cette vision que
Techni-Arp se prépare à arpenter le pont de
l’Île d’Orléans. Un autre projet époustouflant
mené par une équipe épatante !

 

Fondation

 

Conseils de pro...

Bien définir son propre rôle

image

Forces

 

Jean-François a déjà pensé s’associer avec
un autre entrepreneur. Son expérience au
Saguenay le pousse plutôt à faire cavalier
seul. Pour ce faire, il a mené une importante
réflexion afin de définir son rôle dans
l’entreprise et ainsi, mieux investir son temps.
Fournir des efforts à développer et faire
croître la business, ou continuer à faire de
l’estimation et gérer des contrats ?
L’entre-deux était difficile à trouver.

Cette introspection vaut grandement le
coup. Il prend conscience qu’il n’est pas très
animé par les volets plus techniques de son
travail. Il préfère de loin vendre, conseiller
les clients et mettre ses idées à profit. Ainsi,
après mûre réflexion, il décide de faire une
coupure et de se concentrer entièrement au
développement des affaires de Techni-arp.

Un moment donné, un déclic s’est fait. Je me suis demandé : quelle est ma force ?

On est comme une
équipe de hockey.
Je ne suis pas
le meilleur joueur,
je suis plutôt
comme le coach.
Je connais mon monde.
J’ai l’intuition et les
compétences pour placer
les ressources aux
bons endroits. De cette
façon, je peux être
plus efficace et faire
performer le groupe.

Cette philosophie amènera sans aucun
doute l’équipe de Techni-Arp tout droit
vers la Coupe ! D’ailleurs, l’expansion
géographique de l’entreprise est loin d’être
terminée. En effet, Techni-arp débute un
projet d’envergure en Colombie-Britannique.
De plus, Jean-François a déjà sérieusement
songé démarrer des projets en Floride.
Qui sait, la compagnie franchira peut-être
de nouvelles frontières pour répandre
son expertise chez nos voisins du sud ?
Peu importe la suite de son histoire, avec
l’énergie, la passion et le coeur au ventre de
Jean-François, l’arpentage de nos chantiers
sera toujours entre bonnes mains !

Techni-Arp

2196, avenue Larue
Québec (Québec) G1C 4X1

techni-arp.com

Direction de l’édition : Audrey Dallaire
Auteure : Anne-Sophie Brunelle
Conception graphique : Liliane Racine
Graphiste : Marie-Hélène Taillon
Révision : Nathalie Boivin

 

© 2022, Memorial Éditions

À lire aussi
dans le même
secteur d'activités


Construction, Services

Centre du camion Mabo

Services, Transport & Entreposage

Abitibi-Témiscamingue

Centre du camion Mabo | Récit Centre du camion Mabo | Récit

MGC Nettoyage

Services

MGC Nettoyage | Récit MGC Nettoyage | Récit

Norda Stelo – English

Construction, Ingénierie

Capitale-Nationale

Norda Stelo – English | Récit Norda Stelo – English | Récit

CEL aerospace – English

Services

Montérégie

CEL aerospace – English | Récit CEL aerospace – English | Récit

Groupe Diamantex

Construction

Capitale-Nationale

Groupe Diamantex | Récit Groupe Diamantex | Récit

gbi

Ingénierie

Capitale-Nationale, Lanaudière, Laurentides, Montérégie, Montréal

gbi | Récit gbi | Récit

Avego

Services

Capitale-Nationale

Avego | Récit Avego | Récit

Groupe Trifide

Services

Capitale-Nationale

Groupe Trifide | Récit Groupe Trifide | Récit

Merkur

Services

Estrie

Merkur | Récit Merkur | Récit

Norda Stelo

Construction, Ingénierie

Capitale-Nationale

Norda Stelo | Récit Norda Stelo | Récit

Groupe médical Lacroix

Services

Capitale-Nationale

Groupe médical Lacroix | Récit Groupe médical Lacroix | Récit

Elecso

Construction

Montérégie

Elecso | Récit Elecso | Récit

Ambioner

Services

Capitale-Nationale

Ambioner | Récit Ambioner | Récit

Habitalogik

Construction

Saguenay-Lac-Saint-Jean

Habitalogik | Récit Habitalogik | Récit

Groupe Module Construction

Construction

Montréal

Groupe Module Construction | Récit Groupe Module Construction | Récit

VitrXpert

Services

Estrie

VitrXpert | Récit VitrXpert | Récit

Everest Automation

Services

Chaudière-Appalaches

Everest Automation | Récit Everest Automation | Récit

Construction & Expertise PG

Construction

Montérégie

Construction & Expertise PG | Récit Construction & Expertise PG | Récit

À venir

Seneca

Ingénierie

Montréal

Seneca | Récit Seneca | Récit

PH Tech

Construction, Fabrication

Chaudière-Appalaches

PH Tech | Récit PH Tech | Récit

À venir

In-RGY

Services

Montréal

In-RGY | Récit In-RGY | Récit

Lévesque Lavoie Avocats

Services

Capitale-Nationale

Lévesque Lavoie Avocats | Récit Lévesque Lavoie Avocats | Récit

ALIA CONSEIL

Services

Montréal

ALIA CONSEIL | Récit ALIA CONSEIL | Récit

J.M. Demers

Construction

Chaudière-Appalaches

J.M. Demers | Récit J.M. Demers | Récit

Infrastructel

Ingénierie

Montérégie

Infrastructel | Récit Infrastructel | Récit

Groupe Vertdure

Services

Capitale-Nationale

Groupe Vertdure | Récit Groupe Vertdure | Récit

Pierre-Olivier Vear

Services

Capitale-Nationale

Pierre-Olivier Vear | Récit Pierre-Olivier Vear | Récit

GROUPE CANVA

Services

Montérégie, Montréal

GROUPE CANVA | Récit GROUPE CANVA | Récit

CEL aerospace

Services

Montérégie

CEL aerospace | Récit CEL aerospace | Récit

CEVICO

Construction

Saguenay-Lac-Saint-Jean

CEVICO | Récit CEVICO | Récit

Groupe-Conseil Perrier

Services

Saguenay-Lac-Saint-Jean

Groupe-Conseil Perrier | Récit Groupe-Conseil Perrier | Récit

Techno Diesel

Services, Transport & Entreposage

Lanaudière

Techno Diesel | Récit Techno Diesel | Récit

RSI Environnement

Économie sociale, Services

Saguenay-Lac-Saint-Jean

RSI Environnement | Récit RSI Environnement | Récit

Groupe Dion

Services

Abitibi-Témiscamingue

Groupe Dion | Récit Groupe Dion | Récit

Nolicam

Services

Saguenay-Lac-Saint-Jean

Nolicam | Récit Nolicam | Récit

Lachance Gravel

Services

Saguenay-Lac-Saint-Jean

Lachance Gravel | Récit Lachance Gravel | Récit

RG Solution

Construction, Fabrication

Estrie

RG Solution | Récit RG Solution | Récit

Normandin Beaudry

Services

Montréal

Normandin Beaudry | Récit Normandin Beaudry | Récit

HG Division

Services

Gaspésie-îles-de-la-Madeleine

HG Division | Récit HG Division | Récit

proxima centauri

Services

Capitale-Nationale

proxima centauri | Récit proxima centauri | Récit

Evolution

Économie sociale, Services

Laurentides

Evolution | Récit Evolution | Récit

TAK Design

Services

Montréal

TAK Design | Récit TAK Design | Récit

Bougeotte et Placotine

Services

Capitale-Nationale

Bougeotte et Placotine | Récit Bougeotte et Placotine | Récit

NAI Terramont Commercial

Services

Montréal

NAI Terramont Commercial | Récit NAI Terramont Commercial | Récit

inBe

Services

Capitale-Nationale

inBe | Récit inBe | Récit

MICA

Services

Capitale-Nationale

MICA | Récit MICA | Récit

Les Branchés Lunetterie

Commerce de gros et détail, Fabrication, Services

Laurentides

Les Branchés Lunetterie | Récit Les Branchés Lunetterie | Récit

Enviro Confort

Construction

Chaudière-Appalaches

Enviro Confort | Récit Enviro Confort | Récit

Gabion Express

Construction

Chaudière-Appalaches

Gabion Express | Récit Gabion Express | Récit

Elema

Construction, Ingénierie

Montréal

Elema | Récit Elema | Récit

Équipement St-Germain

Construction, Transport & Entreposage

Capitale-Nationale, Montérégie

Équipement St-Germain | Récit Équipement St-Germain | Récit

À lire aussi
dans la même
région


Capitale-Nationale