Mécanique industrielle AMNC Eric Dubé

Fabrication

Lanaudière

Basée à Repentigny, AMNC incarne le précurseur de la modernisation du secteur manufacturier québécois. Partenaire de choix pour les compagnies qui souhaitent optimiser et automatiser leurs lignes de production, AMNC a su se créer une place notable dans ce secteur en plein essor, grâce à la vision de ses dirigeants qui célèbrent avec fierté les 30 ans d’AMNC en 2024. Une longévité placée sous le signe de la persévérance et de l’adaptabilité.

Partager sur les médias sociaux

Partager sur les médias sociaux

Basée à Repentigny, AMNC incarne le précurseur de la modernisation du secteur manufacturier québécois. Partenaire de choix pour les compagnies qui souhaitent optimiser et automatiser leurs lignes de production, AMNC a su se créer une place notable dans ce secteur en plein essor, grâce à la vision de ses dirigeants qui célèbrent avec fierté les 30 ans d’AMNC en 2024. Une longévité placée sous le signe de la persévérance et de l’adaptabilité.

Les prémices...

Quand 30 jours deviennent 30 ans

image

Destin

Quand 30 jours deviennent 30 ans

C’est sous l’impulsion d’André Saint-Martin, de Maurice Roy, puis de Normand Simard qu’AMNC voit le jour en 1994.

Les trois fondateurs, remplis d’audace et animés par une soif de travailler dans le plaisir, œuvrent, avec une poignée d’employés soudés comme une famille, à mettre en place cette entreprise qui collabore alors principalement avec des fabricants de carton.

C’est dans ce contexte qu’Éric Dubé, mécanicien industriel, fait son entrée chez AMNC pour un contrat temporaire offert par son beau-père de l’époque, André Saint-Martin.

Je devais rester un mois et puis, 30 ans plus tard, je suis toujours là.

Un profil d’entrepreneur atypique

Issu d’une famille modeste, Éric n’accorde pas vraiment la priorité à ses études pendant son secondaire, les jugeant « peu concrètes ». Pour certains, ses chances de succès semblent déjà compromises, mais pas pour lui. Engagé comme étudiant journalier au sein d’une équipe de mécaniciens industriels, pointe alors un intérêt pour ce métier et une motivation à entreprendre des études professionnelles.

« À 16 ans, j’étais en situation d’échec scolaire et j’avais peu de sous en poche, mais je savais au fond de moi que j’aurais un jour mon d’entreprise. »

Cette conviction profonde trouve ses racines dans une nature volontaire et une aptitude à savoir s’entourer et saisir chaque opportunité, aussi modeste soit-elle.

Entre l’âge de 8 et 16 ans, quand d’autres jouent ou regardent la télévision, Éric livre des publicités, des calendriers ou des Almanachs du peuple le soir après l’école avec des amis qu’il engage. Le matin, il entame ses journées à 4 h 30 pour déposer le Journal de Montréal dans les boîtes aux lettres. Parfois, jusqu’à 100 adresses par jour.

Sur son circuit, il en profite pour récupérer certains objets usagés laissés sur le bord des rues de Pointe-aux-Trembles.

Je ramassais du matériel que je bricolais. Le week-end, j’installais ma petite table jaune devant chez nous et je vendais mon butin de la semaine.

Quand la « récolte » est moins bonne, il comble le manque à gagner en vendant de la limonade. Éric démontre ainsi très tôt une remarquable capacité à trouver des solutions là où la plupart ne perçoivent que des problèmes, en plus d’un goût hors du commun à un si jeune âge pour l’effort. Des prédispositions qui vont le propulser bien au-delà de ce qu’il aurait pu imaginer.

Rêve

image

Un vent de changement chez AMNC

image

Un vent de changement chez AMNC

En 1994 donc, Éric fait son entrée chez AMNC et se démarque tout de suite par son leadership naturel, une détermination sans égale et surtout, une vision novatrice de la gestion entrepreneuriale. Ses responsabilités évoluent rapidement et il devient notamment responsable des achats.

À mes débuts, la gestion financière était rudimentaire, on n’avait même pas de comptes fournisseurs. J’ai commencé à mettre des choses en place pour clarifier les manières de faire.

Proche des trois fondateurs, Éric a souvent de longues discussions avec eux lors de moments privilégiés. Notamment avec Maurice Roy qui partage avec lui ses passions grandissantes pour la pêche, la musique et qui, en même temps, voit sa vie d’entrepreneur tirer à sa fin.

Un jour, le jeune cadre décide de prendre le taureau par les cornes et de présenter préalablement à André et à Luc, le fils de Maurice, un plan de rachat pour les parts de ce dernier. Luc doutait que son père accepte. Mais, contre toute attente, Maurice Roy approuve cette proposition.

C’était un plan audacieux pour moi à ce stade de ma vie, et surtout un véritable saut dans l’inconnu.

Plus tard, Éric rachète également les parts d’André Saint-Martin, qui prend sa retraite à son tour. Cela marque le début d’une remarquable ascension qui culmine en 2004, date à laquelle, l’ancien petit livreur de journaux devient, à 36 ans, le nouveau président d’AMNC. Déjouant de nombreux pronostics, Éric Dubé concrétise là sa plus grande vision et dirige enfin une entreprise, comme il l’avait annoncé 20 ans plus tôt.

Moderniser la gestion

L’accession au poste de PDG ne constitue cependant pas une fin en soi pour l’entrepreneur. C’est plutôt le début d’une nouvelle aventure. Il se retrousse donc un peu plus les manches pour passer à la nouvelle étape.

Éric a dorénavant les coudées franches pour poursuivre son chantier de réorganisation. Avec la complicité de Pierrette Pauzé, employée enthousiaste et dévouée depuis 1996, il planifie les achats, réorganise la comptabilité et crée des comptes pour anticiper la croissance de l’entreprise.

Précurseur, il s’attelle à faire développer un logiciel de gestion des bons de commande.

En réalité, je n’avais même pas l’idée de structurer. Je voulais surtout simplifier et améliorer le fonctionnement des affaires.

Ses prédécesseurs avaient en effet tendance à ne faire le point que lors des bilans de fin d’année. Éric, lui, cherche à sentir le pouls de son organisation. Il souhaite voir plus loin que l’année en cours et veut bâtir une entreprise durable.

Vision

 

Une recrue de poids

La vision du chef d’entreprise dépasse aussi ses seuls sens des affaires et de l’organisation. Elle se manifeste également dans sa capacité à repérer le potentiel de ses collaborateurs. C’est ainsi qu’il réalise une embauche qui s’avérera déterminante pour l’avenir.

« J’ai engagé Hugo pour ses compétences en soudure, mais très vite, j’ai vu plus que ça chez lui. »

Hugo Tardif entre ainsi chez AMNC en 2002 pour combler des besoins en soudure de l’atelier. Déjà occupé sur la ferme de ses parents, ce travail de complément lui convient parfaitement. Mais, rapidement, Éric lui propose de se former en mécanique industrielle.

Hugo hésite alors, surtout par manque de temps, jusqu’au moment où ses parents décident de vendre leur exploitation.

C’est là que j’ai décidé de m’investir vraiment chez AMNC et de suivre Éric.

Les deux hommes ne le savent pas encore, mais ils sont sur le point de former un duo majeur qui va aiguiller les grandes décisions d’AMNC pour les décennies à venir.

image

Savoir se réinventer

image

Savoir se réinventer

Au cours des années 2000, l’entreprise maintient principalement des partenariats avec des clients spécialisés dans le domaine du carton, extrusion et recyclage. Malheureusement, avec la mondialisation et l’explosion du marché chinois, la valse des délocalisations débute et AMNC n’est pas épargnée par le phénomène.

« Nous accompagnions nos clients pour démonter leurs lignes de production. Mais à partir de là, on les perdait et ça commençait à être difficile pour nous. »

Face à cette conjoncture critique, AMNC est à la croisée des chemins, contrainte à s’adapter ou à tirer profit de cette situation. C’est alors, pendant une simple visite dans un entrepôt, qu’une nouvelle possibilité prend forme dans l’esprit du jeune entrepreneur.

« Je voyais des employés courir dans les allées pour déplacer des marchandises. Ils étaient chronométrés et pénalisés en cas de dépassement de temps. Ça m’a paru tellement inhumain et archaïque. »

Éric perçoit immédiatement les avantages que la modernisation et l’automatisation des procédés pourraient apporter à ce type de centre de distribution. En discutant avec l’ingénieur de projet responsable lors d’une visite de courtoisie, il partage avec lui ses réflexions et sa vision et alors, par un surprenant hasard, un projet en Ontario est annoncé.

« Peu de temps après, on a réussi à soumissionner et à obtenir notre tout premier contrat d’automatisation pour un nouveau centre de distribution au Québec. »

La mise en œuvre d’un tel projet nécessite des ajustements majeurs. La PME doit recruter de nouveaux employés et repenser ses méthodes de travail. Il lui faut sortir de sa zone de confort pour atteindre un tout autre niveau.

Je voyais la tendance arriver. Les premiers grands centres de distribution faisaient leur apparition au Québec. Ce mandat pouvait nous offrir une solide référence et nous permettre de sauter dans le train.

Une vision qui se concrétise effectivement, puisqu’AMNC enchaîne ensuite les clients prestigieux tels que Sobeys, UPS, Poste Canada (à deux reprises), le tout premier centre d’Amazon, et plus récemment une partie de celui de Bridgestone, pour n’en citer que quelques-uns.

L’entreprise réussit sa transformation et elle est désormais prête à déployer ses ailes.

image

Naissance d’un duo en pleine tempête

Naissance d’un duo en pleine tempête

Alors en pleine ascension, l’entreprise est brusquement interrompue dans son élan par un nouveau virus qui s’abat sur le monde.

« La COVID-19 nous a obligés à arrêter toutes les opérations d’un seul coup. Il a fallu réunir tout le monde pour trouver des solutions. »

Les rencontres de cadres, dont Hugo fait maintenant partie, se multiplient pour s’adapter à cette crise inattendue. Il faut repenser complètement l’organisation du travail, rassurer les employés et les clients, chercher des informations et obtenir des dérogations. Des décisions complexes s’imposent et Éric a besoin de soutien pour traverser cette tempête.

Le leadership d’Hugo m’a sauté aux yeux pendant cette période. J’ai senti qu’il avait tout ce qu’il fallait pour diriger et m’accompagner.

C’est dans l’adversité que les personnalités se révèlent, dit-on. Pour Hugo, le dicton se confirme et il est nommé directeur général, formant ainsi un puissant binôme avec Éric.

Le duo se complète en effet à merveille.

Éric, intuitif, voire parfois impulsif, incarne le visionnaire. Hugo, analytique et réfléchi, amène un second regard sur les stratégies à adopter.

Éric apporte du leadership et une véritable direction, mais il est aussi capable de s’ajuster aux commentaires des autres. C’est une de ses grandes qualités.

Cette complémentarité crée un équilibre, voire une osmose entre les deux dirigeants. Une histoire d’amitié et de respect mutuel qui constitue aujourd’hui la force motrice d’AMNC.

 

Potentiel

image

Vision et valeurs...

L’humain comme moteur

image

L’humain comme moteur

L’entreprise a bien grandi depuis ses premiers pas. La poignée d’employés s’est transformée en une équipe de 75 et même 100 personnes pendant les pics de travail. AMNC collabore aussi avec une centaine de partenaires dans différents endroits du Québec. Difficile alors de conserver l’esprit familial des débuts.

« À la fin des années 1990, nous avions moins de clients et donc moins de mandats. On pouvait faire tourner les individus dans les équipes. Tout le monde se connaissait bien et s’entraidait. »

Aujourd’hui, avec autant d’employés, cette réalité devrait être bien lointaine. Pourtant, Éric et Hugo s’accrochent obstinément à cette idée de camaraderie
et de solidarité.

Ils ne perdent ainsi jamais une occasion de réunir le personnel et de créer des moments conviviaux entre collègues.
Des rassemblements qu’ils souhaitent encore multiplier prochainement.

On veut toujours en faire plus pour garder notre équipe soudée.

Pour eux, la force de l’entreprise part d’une bonne connexion entre les individus qui la composent. Il faut donc savoir rassembler l’équipe par tous les moyens.

Le plaisir de travailler

Éric et Hugo se souviennent aussi de leur plaisir d’aller au travail chaque jour à leurs débuts.

« Quand on nous appelait pour faire des heures supplémentaires, on était ravis. On aimait ce que l’on faisait et on veut que nos employés ressentent la même chose. »

En ce sens, AMNC se fait un devoir d’offrir de l’outillage de qualité à ses mécaniciens.

Ça paraît banal, mais travailler avec de bons outils fait la différence. Nos employés et même nos clients nous félicitent pour la qualité de notre matériel.

L’entreprise essaie aussi de répondre du mieux possible aux aspirations des uns et des autres pour les aider à s’épanouir professionnellement.

« L’un de nos employés s’intéressait beaucoup à la sécurité. On lui a offert une formation et ouvert un poste. Il est aujourd’hui notre responsable sécurité. »

Ces différentes actions, et bien d’autres, ont pour but de créer une énergie positive au sein des équipes. Pour les deux dirigeants, c’est un moyen de générer un sentiment d’appartenance et de stimuler la solidarité entre collègues.

C’est ce que l’on appelle une vision gagnant-gagnant du travail, qui finit par profiter autant aux employeurs qu’aux employés et aux clients.

Quand le bonheur des uns fait le bonheur des autres

En tant que dirigeant, Éric trouve une profonde satisfaction à constater l’évolution de son entreprise au fil du temps. Pourtant, la possibilité d’offrir des emplois bien rémunérés à de nombreuses personnes et de les voir s’épanouir ensuite le comble bien plus encore. « Lorsqu’un jeune vient me solliciter sa banque en vue d’acheter une maison, cela me rend fier. »

Éric accorde une grande valeur à la stabilité qu’AMNC offre aux membres de son équipe et, cet esprit familial qui règne est pour lui un gage important pour la prospérité de l’entreprise qui va bien au-delà du matériel. En fait, lorsqu’un de ses employés va devenir parent, il éprouve un fort sentiment de filiation.

Savoir que nous contribuons au bien-être de 80 à 100 familles est une immense source de fierté !

image

Une relation de confiance avec les partenaires

Au même titre qu’ils sont attentifs à leurs employés, Éric et Hugo bâtissent aussi de saines relations avec leurs partenaires.

Les entreprises pour qui nous travaillons savent qu’elles peuvent nous parler et qu’on va mettre tout en œuvre pour les satisfaire.

Et comme l’erreur est humaine, AMNC est toujours prête à accepter la critique, à reconnaître ses torts et à réparer les situations qui l’exigent.

« Ça nous arrive rarement, mais il faut aussi être prêt à faire ce qu’il faut quand ça se passe moins bien. C’est notre vision de l’intégrité et de la confiance. »

Éthique

image

En coulisse...

Éric Dubé
Président d’AMNC

Éric incarne le profil parfait de l’autodidacte. Sa passion ardente, son dévouement et sa vision éclairée lui ont ouvert les portes de l’entreprise, l’amenant non seulement à y progresser individuellement, mais également à la transformer de manière significative. Il se distingue aussi par son esprit audacieux, tant dans sa vie personnelle que professionnelle. Des qualités qu’admire son associé, Hugo.

Éric possède la capacité de maintenir le moral de l’équipe dans toutes les situations. Son mental et son dynamisme ont joué un rôle crucial dans l’évolution de l’entreprise au cours des trente dernières années.

À ces traits s’ajoutent une détermination intuitive à moderniser le Québec, une grande capacité d’adaptation et surtout un ardent désir de contribuer à l’évolution et au
perfectionnement de toute l’équipe d’AMNC.

Hugo Tardif
Directeur général et associé d’AMNC

Hugo, quant à lui, se distingue par son tempérament calme et analytique. Dans sa vie privée, il privilégie les moments en famille, souvent au cœur de la nature.
Au sein de l’entreprise, il endosse désormais la responsabilité de l’ensemble des opérations, Éric lui accordant une confiance inébranlable.

Hugo est une personne exceptionnelle et quelqu’un de très intelligent. Il est respectueux et attire le respect en retour. C’est un pilier majeur de l’entreprise.

Son leadership naturel et sa personnalité se complètent donc parfaitement avec le tempérament et le caractère d’Éric. Ensemble, ils constituent le fondement d’AMNC.

image

Une esquisse de l’avenir...

Marquer les esprits

image

Rester à la fine pointe

Pour soutenir efficacement ses clients, AMNC doit elle aussi continuer à se moderniser et se maintenir à jour au niveau des technologies disponibles, en participant entre autres à de nombreuses foires industrielles, aux États-Unis notamment. L’entreprise souhaite particulièrement se spécialiser dans le secteur agroalimentaire
en pleine évolution.

« En Europe, tout est automatisé, de la semence à la livraison dans les supermarchés. Ça arrive ici aussi et on veut être prêts à soutenir nos partenaires quand ils auront besoin de nous. »

Prévoir la succession

En bon entrepreneur, bâtisseur et visionnaire, Éric souhaite laisser quelque chose derrière lui et il anticipe déjà le passage de relais.

« Dans un monde idéal, j’aimerais que certains employés participent à la continuité de l’entreprise, et Hugo en premier, bien sûr. Si mon fils veut prendre part à l’aventure, je lui en laisserais aussi la possibilité. »

Les 30 ans

image

Le legs

Pour Éric, l’aspect humain est fondamental et il sait que la réussite de l’entreprise repose en grande partie sur les épaules de son équipe. C’est sa vision de l’entrepreneuriat.

« Plus que tout, être entrepreneur signifie pour moi de faire et de voir grandir les autres. C’est aussi de construire quelque chose de durable. »

Une vision qu’Hugo partage totalement.

« On ne peut pas travailler avec autant de gens en les ignorant. Ils ne réalisent pas toujours que notre objectif premier est de leur assurer du travail en recherchant continuellement de nouveaux mandats. »

Pour bien démontrer à l’équipe tout leur attachement et l’immense gratitude qu’ils éprouvent à son égard, les deux entrepreneurs ont décidé de fêter en grande pompe le trentième anniversaire d’AMNC. Un événement très attendu et même un rêve pour Éric Dubé. Cela est en fait une occasion unique pour lui de mettre en valeur l’histoire de l’entreprise et de partager sa réussite avec tous.

Nous voulons offrir un moment qui marquera le chemin parcouru pendant les trente dernières années et qui amorcera les trente prochaines.

image

Mécanique industrielle AMNC

345, rue Marion A
Repentigny (Québec) J5Z 4W8

amnc.ca

Éditeur : Memorial Editions
Direction de l’édition : Audrey Dallaire
Auteur : Erwan Guéguéniat
Conception graphique : Liliane Racine
Révision : Marcelle Racine

À lire aussi
dans le même
secteur d'activités


Fabrication

PH Tech – English

Construction, Fabrication

Chaudière-Appalaches

PH Tech – English | Récit PH Tech – English | Récit

Groupe Cambli – English

Fabrication

Montérégie

Groupe Cambli – English | Récit Groupe Cambli – English | Récit

AGT Robotics – English

Fabrication

Mauricie

AGT Robotics – English | Récit AGT Robotics – English | Récit

Tremcar – English

Fabrication

Montérégie

Tremcar – English | Récit Tremcar – English | Récit

Paber Aluminium – English

Fabrication

Chaudière-Appalaches

Paber Aluminium – English | Récit Paber Aluminium – English | Récit

Jambette – English

Fabrication

Chaudière-Appalaches

Jambette – English | Récit Jambette – English | Récit

EcoloPharm – English

Fabrication

Montérégie

EcoloPharm – English | Récit EcoloPharm – English | Récit

Archex (EN)

Fabrication, Kiosques d'expositions

Montréal

Archex (EN) | Récit Archex (EN) | Récit

Entreprise Courtval

Fabrication

Estrie

Entreprise Courtval | Récit Entreprise Courtval | Récit

Industries Mailhot

Fabrication

Lanaudière

Industries Mailhot | Récit Industries Mailhot | Récit

Conceptromec

Fabrication

Estrie

Conceptromec | Récit Conceptromec | Récit

Groupe Cambli

Fabrication

Montérégie

Groupe Cambli | Récit Groupe Cambli | Récit

PH Tech

Construction, Fabrication

Chaudière-Appalaches

PH Tech | Récit PH Tech | Récit

Archex

Fabrication, Kiosques d'expositions

Montréal

Archex | Récit Archex | Récit

MÉTATUBE

Fabrication

Saguenay-Lac-Saint-Jean

MÉTATUBE | Récit MÉTATUBE | Récit

Metalium

Fabrication

Montérégie

Metalium | Récit Metalium | Récit

Tremcar

Fabrication

Montérégie

Tremcar | Récit Tremcar | Récit

Précision SF Tech

Fabrication

Lanaudière

Précision SF Tech | Récit Précision SF Tech | Récit

EcoloPharm

Fabrication

Montérégie

EcoloPharm | Récit EcoloPharm | Récit

AGT Robotique

Fabrication

Mauricie

AGT Robotique | Récit AGT Robotique | Récit

Les Industries Rainville

Fabrication

Montérégie

Les Industries Rainville | Récit Les Industries Rainville | Récit

LABPLAS

Fabrication

Montérégie

LABPLAS | Récit LABPLAS | Récit

Shalwin

Fabrication

Mauricie

Shalwin | Récit Shalwin | Récit

Produits Métalliques Bussières

Fabrication

Chaudière-Appalaches

Produits Métalliques Bussières | Récit Produits Métalliques Bussières | Récit

RG Solution

Construction, Fabrication

Estrie

RG Solution | Récit RG Solution | Récit

Beaucinox

Fabrication

Chaudière-Appalaches

Beaucinox | Récit Beaucinox | Récit

Metalilux

Fabrication

Laurentides

Metalilux | Récit Metalilux | Récit

MegLab

Fabrication

Abitibi-Témiscamingue

MegLab | Récit MegLab | Récit

Tiges 4 saisons

Fabrication

Centre-du-Québec

Tiges 4 saisons | Récit Tiges 4 saisons | Récit

Paber Aluminium

Fabrication

Chaudière-Appalaches

Paber Aluminium | Récit Paber Aluminium | Récit

MMS laser

Fabrication

Centre-du-Québec

MMS laser | Récit MMS laser | Récit

Recyc PHP

Économie sociale, Fabrication

Centre-du-Québec

Recyc PHP | Récit Recyc PHP | Récit

Les Branchés Lunetterie

Commerce de gros et détail, Fabrication, Services

Laurentides

Les Branchés Lunetterie | Récit Les Branchés Lunetterie | Récit

Jambette

Fabrication

Chaudière-Appalaches

Jambette | Récit Jambette | Récit

Distillerie 3 lacs

Fabrication

Montérégie

Distillerie 3 lacs | Récit Distillerie 3 lacs | Récit

V Création

Fabrication

Laurentides

V Création | Récit V Création | Récit

Ferreol

Fabrication

Capitale-Nationale

Ferreol | Récit Ferreol | Récit

Les Industries Phomère

Fabrication

Capitale-Nationale

Les Industries Phomère | Récit Les Industries Phomère | Récit

À lire aussi
dans la même
région


Lanaudière