Jean-Francois Landry

Économie sociale, Services

Saguenay-Lac-Saint-Jean

Situé à Saint-Ambroise, RSI Environnement est un centre de traitement qui recycle les sols, les eaux contaminées et les matières dangereuses résiduelles. Chef de file dans le domaine environnemental, RSI est le seul au Québec à utiliser un procédé de désorption thermique à haute température. Le président-directeur général, Jean-François Landry, se démarque depuis plus de 20 ans en revalorisant les déchets pour permettre une réutilisation propre. RSI Environnement est une entreprise écoresponsable tournée vers l’avenir.

Partager sur les médias sociaux

Partager sur les médias sociaux

Les prémices...

L’alliance de la technique et de la gestion

Jean-François, fier Saguenéen, doit son amour de l’ingénierie à son père, un ouvrier qui, à l’époque, travaille à l’usine du grand fabricant d’aluminium Alcan situé à Jonquière. Bien qu’il envisage d’abord de suivre ses traces, le destin en décide tout autrement.

Après l’obtention de son diplôme d’ingénieur en génie unifié avec une spécialité en métallurgie de l’Université du Québec à Chicoutimi, Jean-François développe un intérêt marqué pour la gestion et l’ajoute à ses nombreuses compétences professionnelles.

Subséquemment à la réalisation de quelques contrats à titre de consultant, il est engagé par l’entreprise Soudures et Chaînes PEDNO, d’abord comme ingénieur de procédé, puis directeur des opérations de 1990 à 1997.

C’est avec enthousiasme qu’il prend soin du personnel, gère les budgets et relève de nombreux défis dans le cadre de ses fonctions, mais du jour au lendemain il est congédié sans motif clair.

« En 1997, j’ai été remercié, pour ne pas dire congédié. J’ai des doutes sur la raison du pourquoi du comment, mais je n’ai jamais cherché à connaître la raison formelle. Peut-être que je leur coûtais trop cher, peut-être que je faisais peur à des actionnaires qui étaient majoritaires. J’avais deux enfants et ma femme était enceinte d’un troisième. »

 

Compétences professionnelles

Persévérance

image

La patience, la clé du succès

L’adversité et les coups durs n’ont jamais démotivé Jean-François. Après un été passé avec sa famille, il est engagé par Récupère Sol, une entreprise publique détenue à l’époque par Bennett Environmental, dont le siège social était à Vancouver. Il y fait son entrée à titre d’ingénieur de procédé.

Puisque Récupère Sol est une usine pilote, c’est-à-dire une unité de production de taille réduite servant à l’expérimentation, tout est à faire et à bâtir.

 

Précurseur

 

La patience et la persévérance de l’homme d’affaires en devenir sont mises à l’épreuve lorsque l’accueil de la communauté n’est pas favorable à leur projet.

En 1997, Récupère Sol obtient son premier certificat d’autorisation pour traiter des BPC (biphényles polychlorés), qui permet de traiter ce contaminant extrêmement toxique. Cependant, au même moment, plusieurs regroupements de citoyens s’activent pour contrecarrer les activités de l’entreprise en appliquant le principe du « pas dans ma cour ». Ils ne voient en Récupère Sol qu’une entreprise de Vancouver venant installer son usine à Saint-Ambroise plutôt qu’un employeur local.

Dès le tout début, Jean-François est confronté au principe d’acceptabilité sociale.

De 1997 à 2005, Récupère Sol est surnommée la solution « mal-aimée ». Cela n’arrête toutefois pas Jean-François, qui fait preuve de précaution et de patience afin que l’entreprise soit partie prenante de la communauté et gagne sa confiance.

En prenant la tête de Récupère Sol en 1999, l’entrepreneur déploie divers efforts de communication, de transparence, de contrôle et d’instauration de processus. Jumelés à l’application d’une politique d’achat local et d’engagement auprès de la communauté de Saint-Ambroise, ces mesures permettent à l’entreprise de jouir désormais d’une forte crédibilité. Jean-François a su prouver qu’il est possible de décontaminer des produits toxiques de façon sécuritaire, et ce, sans impact sur l’environnement.

Au fil des années, même si certaines résistances persistent, Jean-François y voit un défi à relever, un mal nécessaire qui lui permet d’avancer. Il part du principe que si ces groupes citoyens ont une interrogation et qu’il n’est pas capable d’y répondre, c’est qu’il y a un problème et qu’il doit être résolu.

 

Communauté

 

Jean-François persévère et continue d’apporter des solutions aux enjeux de notre société : « Il ne faut pas brusquer les choses, il faut attendre que la société soit prête aux changements et répondre le plus possible aux interrogations. »

La participation citoyenne est importante.

 

Entrer par la petite porte pour atteindre des SOMMETS

En 2008, Bennett Environnemental, qui dirige plusieurs firmes de traitement des sols et d’eau au Canada, commence à se départir de certaines de ses activités, mais aucun acquéreur ne lève la main pour acheter Récupère Sol.

On était un peu les Gaulois, comme dans Astérix! On était dans un monde d’anglophones et on était les seuls qu’ils ne voulaient pas acheter.

Entre 2011 et 2012, Jean-François, l’irréductible Gaulois, rachète les actifs de la grosse entreprise publique et devient le propriétaire de Récupère Sol.

L’entreprise est renommée RSI Environnement, l’acronyme pour Respect, S’engager et Innover.

Un nouveau nom pour une nouvelle ère de gouvernance.

En 2013, il devient donc officiellement président-directeur général de RSI Environnement. Un autre défi l’attend toutefois : il se frappe à un carnet de commandes vide. La première année, les opérations ne durent qu’un mois et placent l’entreprise près de la faillite.

Il a fallu beaucoup de courage et un brin de folie pour croire que ça allait fonctionner. Avec sa femme, Lyne Thomas, c’est tout leur argent qu’ils mettent sur la table. « Les gens m’ont dit, ils me le répètent encore aujourd’hui : Landry, tu t’es mis la tête sur la bûche, et pas à peu près ! ».

Ici, c’est le petit qui a acheté le gros !

Environnement

image

Vision et valeurs...

L’importance des valeurs familiales

Jean-François a fait preuve de beaucoup de courage en se lançant dans cette aventure sans filet de sécurité, et ce, tout en incarnant sa vision et ses valeurs, qui sont le respect, l’engagement et l’innovation.

Jean-François admire son père. C’est lui qui lui a transmis son amour du travail, et une méthode de gestion basée sur l’importance qu’il accorde aux valeurs familiales et qu’il s’efforce de transmettre au sein de l’entreprise.

« J’étais extrêmement proche de mes parents, les valeurs familiales étaient basées sur le respect, la persévérance, la transparence, la coopération, les émotions et l’ouverture face aux divergences d’opinions. »

 

 

La famille de Jean-François est bien évidemment partie prenante de cette aventure. Lyne, la femme de Jean-François, lui a toujours offert son soutien, et trois de leurs quatre enfants travaillent avec leur père.

Même si la relève est assurée, Jean-François leur laisse beaucoup de latitude dans ce qu’ils ont envie de faire. Être à la tête d’une entreprise apporte son lot de stress et le repreneuriat est une transition qui doit se faire sur le long terme.

Il accorde beaucoup d’importance à son entourage professionnel ; il se perçoit comme « une colle à tout faire » qui soude les équipes. Pour maintenir cet esprit de famille, il s’assure d’être près de ses équipes, peu importe le nombre. Il demeure à l’écoute pour connaître leurs appréhensions, leurs attentes et leurs passions.

Jean-François incarne totalement ses valeurs familiales et teinte depuis toujours la culture de l’entreprise de son approche de proximité. Il considère ses employés comme de la parenté. De cette manière, il est capable d’aller chercher « les vraies valeurs des personnes et de leur offrir une certaine liberté avec un cadre ».

Il y a des employés fidèles qui sont là depuis 25 ans, ils sont comme des membres de la famille.

 

 

Je suis un chef d’orchestre qui fait en sorte que les employés sont unis, travaillent en équipe et sont capables de se challenger dans le respect.

La diversité des cerveaux

Au cours de toutes ces années dans l’entreprise, Jean-François apprécie grandement d’être en contact avec des personnes issus de cultures diverses,
tant de la diversité culturelle que de ce qu’il appelle la diversité des cerveaux, un concept qui ne le quitte plus.

Pour lui, être exposé à différentes opinions, laisser place aux idées et apprendre des autres sont des éléments essentiels au bon fonctionnement d’une entreprise.

« J’adore la diversité des caractères d’intelligence ; je me suis toujours entouré de personnes qui ne pensent pas comme moi. Si j’avais un message à passer à de jeunes entrepreneurs, c’est de savoir s’entourer de gens différents, qui ne pensent pas comme eux. Ça permet d’élever le leadership et
les idées. »

Chez RSI Environnement, plusieurs générations se côtoient. Pour Jean-François, il est important de s’investir et de partager avec les plus jeunes pour connaître leurs objectifs personnels afin de « les embarquer dans le bateau » et de les mobiliser autour d’objectifs communs.

Les 20-30 ans sont extrêmement curieux, ils veulent apprendre, ils veulent savoir, ils veulent tout connaître.

Les problématiques environnementales sont d’actualité, et il est urgent de repenser notre manière de vivre et d’agir afin de protéger la planète. RSI Environnement travaille pour un avenir meilleur, et pour Jean-François, il est primordial que tous les employés en fasse leur mission.

 

La technologie au service d’un développement conscientisé

image

Depuis le rachat de RSI Environnement, Jean-François travaille d’arrache-pied à la croissance de l’entreprise, tout en veillant au respect de l’environnement et au bien-être de ses employés.

De 2013 à aujourd’hui, RSI Environnement est passé de 45 à 65 employés et le carnet de commandes ne désemplit pas. L’entreprise possède plus de 40 certificats d’autorisations nécessaires aux différents traitements des matières et elle s’est entourée d’experts pour développer une technologie extrêmement compétitive.

 

Une technologie de pointe

RSI Environnement reçoit des matières de partout au Canada et des États-Unis, car elle possède les autorisations et permis nécessaires du ministère de l’Environnement, de la Lutte contre les changements climatiques, de la Faune et des Parcs.

La désorption thermique est une expertise unique à RSI Environnement pour traiter efficacement divers polluants.

Ce procédé, bien que coûteux, permet à l’entreprise d’être compétitive tout en respectant les normes gouvernementales en Amérique du Nord. Pour Jean-François, il est d’ailleurs nécessaire de ne pas lésiner sur la qualité du matériel et sur l’expertise des partenaires, qui demeurent un critère de choix essentiel.

L’utilisation de cette technologie de pointe est d’autant plus importante avec l’arrivée de contaminants émergents tels que les perfluorés (PFAS PerFluoroAlkyl Substances en anglais), qui se retrouvent dans de nombreuses communautés. Leur présence au nord du Canada soulève d’ailleurs plusieurs enjeux.

 

La contamination n’a pas de frontière. 

Une économie circulaire pour des échanges plus verts

image

Alors que la ville de Saguenay a mis en place la gestion du compost en juin 2022, Jean-François a adopté cette pratique depuis longtemps.

« Ça fait 25 ans que je fais du compost à partir de résidus, je pourrais donner des formations de compostage ! »

Après de nombreuses années de recherche, RSI Environnement emprunte le même virage et produit, à partir des sols traités, un terreau fertile utilisable pour les potagers.

Cette opportunité leur a permis de s’en servir au niveau domestique, mais aussi de créer des partenariats avec des institutions d’enseignement pour optimiser l’utilisation du produit.

Jean-François oeuvre aussi dans le développement durable et l’économie circulaire. Son objectif à moyen terme est de démarrer des entreprises environnementales dans la région du Saguenay–Lac-Saint-Jean.

Sa vision de l’économie circulaire va au-delà du traitement d’un déchet pouvant devenir la ressource d’un autre, il mise avant tout sur le savoir-faire des gens et sur les ressources humaines.

C’est toute une équipe qui me supporte, ici les gens sont engagés, ils sont avec moi.

Depuis 2012, RSI Environnement fait partie d’un fonds d’aide industriel à Saint-Ambroise qui aide au démarrage des entreprises. Cela permet de leur donner un coup de pouce supplémentaire.

« Je pense qu’il y a un moyen de partager nos idées avec d’autres entrepreneurs pour faire avancer la cause environnementale. »

image

Une esquisse de l’avenir...

Croissance et transmission des savoirs

Ayant à coeur la pérennité de RSI Environnement et la cause environnementale, Jean-François croit qu’il est urgent de repenser nos manières de faire. C’est pourquoi l’entreprise vise à assurer un avenir meilleur pour les générations futures.

 

En trois ans, le chiffre d’affaires a doublé, passant de 10 millions à 20 millions de dollars. Gérer cette croissance fait partie des objectifs de l’entrepreneur, qui a troqué son chapeau de directeur général pour celui de directeur des opérations. Parmi les priorités : améliorer les processus et procédés pour continuer leur travail de manière efficace.

 

Expertise

 

À moyen terme, le but est de transmettre toutes les connaissances des vétérans aux plus jeunes.

C’est un défi de prendre le cerveau, la matière grise de chaque personne, et de coucher une procédure bien établie.

 

 

À plus long terme, Jean-François mise sur la stabilité tout en travaillant l’aspect environnemental. Il souhaite aussi lancer d’autres entreprises connexes pour maximiser son impact. En d’autres mots, il veut contribuer à un monde plus vert, puisque la contamination est bien présente dans nos sociétés.

 

Conseils de pro

Regarder ensemble vers demain

Jean-François Landry voit aussi le manque de nourriture comme un problème majeur à venir. La contamination des sols est en majeure partie causée par un dépassement des seuils de production de la Terre. Il devient alors primordial de traiter les sols correctement pour éviter la contamination de l’air, de l’eau et des nappes phréatiques.

« Au Québec, on a de bons règlements en matière d’environnement, par contre on a peu de personnes pour les appliquer. Il faudrait des polices vertes pour y arriver ! »

Au Canada et partout dans le monde, nous avons un lourd passé industriel et il faut s’en occuper maintenant.

 

Message aux jeunes entrepreneurs

  • Faire preuve de persévérance et de patience ;
  • Ne pas avoir peur d’aller cogner aux portes d’entrepreneurs aguerris pour demander conseil ;
  • Ne pas brusquer, continuer de semer des graines ;
  • S’entourer de gens qui ne pensent pas comme nous ;
  • Penser en premier lieu à l’expérience de nos collaborateurs avant les coûts.

RSI Environnement

80, rue des Mélèzes
Saint-Ambroise (Québec) G7P 2N4

1 800 676-7849

rsienvironnement.com

Direction de l’édition : Audrey Dallaire
Auteure : Tiphaine Delahaye
Conception graphique : Liliane Racine
Révision : Marcelle Racine

 

À lire aussi
dans le même
secteur d'activités


Économie sociale, Services

Everest Automation – English

Services

Chaudière-Appalaches

Everest Automation – English | Récit Everest Automation – English | Récit

Centre du camion Mabo

Services, Transport & Entreposage

Abitibi-Témiscamingue

Centre du camion Mabo | Récit Centre du camion Mabo | Récit

MGC Nettoyage

Services

MGC Nettoyage | Récit MGC Nettoyage | Récit

CEL aerospace – English

Services

Montérégie

CEL aerospace – English | Récit CEL aerospace – English | Récit

Avego

Services

Capitale-Nationale

Avego | Récit Avego | Récit

Groupe Trifide

Services

Capitale-Nationale

Groupe Trifide | Récit Groupe Trifide | Récit

Merkur

Services

Estrie

Merkur | Récit Merkur | Récit

Groupe médical Lacroix

Services

Capitale-Nationale

Groupe médical Lacroix | Récit Groupe médical Lacroix | Récit

Ambioner

Services

Capitale-Nationale

Ambioner | Récit Ambioner | Récit

VitrXpert

Services

Estrie

VitrXpert | Récit VitrXpert | Récit

Everest Automation

Services

Chaudière-Appalaches

Everest Automation | Récit Everest Automation | Récit

À venir

In-RGY

Services

Montréal

In-RGY | Récit In-RGY | Récit

Lévesque Lavoie Avocats

Services

Capitale-Nationale

Lévesque Lavoie Avocats | Récit Lévesque Lavoie Avocats | Récit

ALIA CONSEIL

Services

Montréal

ALIA CONSEIL | Récit ALIA CONSEIL | Récit

Groupe Vertdure

Services

Capitale-Nationale

Groupe Vertdure | Récit Groupe Vertdure | Récit

Pierre-Olivier Vear

Services

Capitale-Nationale

Pierre-Olivier Vear | Récit Pierre-Olivier Vear | Récit

GROUPE CANVA

Services

Montérégie, Montréal

GROUPE CANVA | Récit GROUPE CANVA | Récit

CEL aerospace

Services

Montérégie

CEL aerospace | Récit CEL aerospace | Récit

Groupe-Conseil Perrier

Services

Saguenay-Lac-Saint-Jean

Groupe-Conseil Perrier | Récit Groupe-Conseil Perrier | Récit

Techno Diesel

Services, Transport & Entreposage

Lanaudière

Techno Diesel | Récit Techno Diesel | Récit

Viridis Environnement

Économie sociale, Matières premières

Montérégie

Viridis Environnement | Récit Viridis Environnement | Récit

Groupe Dion

Services

Abitibi-Témiscamingue

Groupe Dion | Récit Groupe Dion | Récit

Nolicam

Services

Saguenay-Lac-Saint-Jean

Nolicam | Récit Nolicam | Récit

Lachance Gravel

Services

Saguenay-Lac-Saint-Jean

Lachance Gravel | Récit Lachance Gravel | Récit

Normandin Beaudry

Services

Montréal

Normandin Beaudry | Récit Normandin Beaudry | Récit

HG Division

Services

Gaspésie-îles-de-la-Madeleine

HG Division | Récit HG Division | Récit

proxima centauri

Services

Capitale-Nationale

proxima centauri | Récit proxima centauri | Récit

Techni-Arp

Construction, Services

Capitale-Nationale

Techni-Arp | Récit Techni-Arp | Récit

Evolution

Économie sociale, Services

Laurentides

Evolution | Récit Evolution | Récit

TAK Design

Services

Montréal

TAK Design | Récit TAK Design | Récit

Bougeotte et Placotine

Services

Capitale-Nationale

Bougeotte et Placotine | Récit Bougeotte et Placotine | Récit

NAI Terramont Commercial

Services

Montréal

NAI Terramont Commercial | Récit NAI Terramont Commercial | Récit

inBe

Services

Capitale-Nationale

inBe | Récit inBe | Récit

Recyc PHP

Économie sociale, Fabrication

Centre-du-Québec

Recyc PHP | Récit Recyc PHP | Récit

MICA

Services

Capitale-Nationale

MICA | Récit MICA | Récit

Les Branchés Lunetterie

Commerce de gros et détail, Fabrication, Services

Laurentides

Les Branchés Lunetterie | Récit Les Branchés Lunetterie | Récit

À lire aussi
dans la même
région


Saguenay-Lac-Saint-Jean